Return to site

6 questions à Caroline Feldner et Juliette Burtscher parties au Forum Mondial de la Démocratie

· Portrait

Caroline Feldner et Juliette Burtscher, toutes deux sélectionnées pour couvrir le Forum Mondial de la Démocratie qui s'est tenu à Strasbourg du 8 au 10 novembre à Strasbourg nous livrent leur expérience de l'événement.

1) Qu'est ce qui vous a motivé à candidater pour devenir rapporteur du Forum mondial de la démocratie ?

Caroline : Devenir rapporteur au Forum mondial de la démocratie représentait pour moi une opportunité rare de découvrir à la fois les coulisses du métier de journaliste et d’assister à un évènement global d’importance. Etudiant actuellement les relations européennes et internationales, une telle expérience s’inscrit de façon cohérente dans mon parcours; c’était pour moi l’occasion de passer d’une approche théorique à une vision bien plus pratique du domaine.

Juliette : Etudiante à l’IEP de Strasbourg en Master 2 en Affaires Européennes, le thème du Forum de cette année sur le populisme m’a tout de suite interpelé. En effet, partout à travers le monde, des mouvements politiques qualifiés de populistes marquent le paysage politique et font débat. Malgré sa diversité, la notion de populisme renvoie à une démarche démagogique et autoritaire de l’exercice du pouvoir, qui cristallise les craintes d’une partie de la population et se place comme l’alternative à l’exercice du pouvoir. Cette réalité mérite d’être discutée et c’est en cela que je trouve le Forum Mondial de la Démocratie plus qu’intéressant et c’est cela également qui a motivé ma candidature.

2) Qu'attendiez-vous de ce Forum ?

Caroline : J’attendais de ce forum la présentation de nouvelles idées et initiatives venues du monde entier, sur des projets et combats concernant la démocratie. D’un point de vue strictement personnel, j’attendais du Forum qu’il m’éclaire davantage sur mes choix professionnels futurs; s’ils correspondaient ou non avec l’idée initiale que je m’en faisais.

Juliette : J’avais déjà pu participer au Forum en tant qu’auditrice mais l’opportunité de devenir rapporteur était l’occasion pour moi de réellement m’impliquer dans le Forum, de découvrir les rouages de son fonctionnement et d’être au contact des personnes qui y ont contribué.

3) Sur quels thèmes avez-vous orienter votre article ?

Caroline : J’ai été rapporteur du LAB10 intitulé “Artivism against populism”; j’ai par conséquent rédigé mon rapport en reprenant les idées principales développées pendant cette rencontre. Concrètement, j’ai orienté mon article sur le pouvoir parfois sous-estimé de l’emploi des méthodes artistiques au sein du milieu activiste, mais aussi sur les éventuelles difficultés ou même dangers que cette démarche originale implique.

Juliette : En charge du Laboratoire « Corruption and populism : can the international Community help ? », mon rapport est un compte-rendu des initiatives et des discussions qui ont été menées lors de cette session. Il était avant tout question de contextualiser la corruption et de s’interroger sur la manière de renforcer l’intégrité et la confiance dans la sphère politique et notamment dans les parlementaires et autres élus.

4) Au delà de ce forum, agissez-vous personnellement dans des initiatives de défense de la démocratie ?

Juliette : Sensibilisée dès mon plus jeune âge aux enjeux transfrontaliers, européens et internationaux, je suis membre de plusieurs associations et me suis engagée à de multiples reprises dans des projets humanitaires, à vocation éducative et relatif aux droits de l’homme, notamment au Pérou, aux Etats-Unis et au Liban.

5) Avez-vous déjà eu une expérience d'un sommet international? Si oui, laquelle ? Si non, comment l'appréhendez-vous ?

Caroline : Le Forum mondial de la démocratie a été ma première expérience d’un sommet international. Je l’ai encore une fois vécu comme une opportunité sans précédent d’être confrontée à des personnalités d’origines et de parcours diversifiés, ainsi qu’à leurs idées.

Juliette : Je n’ai jamais eu d’expérience d’un sommet international mais serai ravie d’y remédier si l’occasion se présentait.

6) Votre meilleur souvenir du Forum ?

Caroline : Je dirais que mon meilleur souvenir du Forum serait la conférence sur l’égalité des genres à laquelle j’ai assisté le jeudi matin; les perspectives et expériences partagées étaient extrêmement enrichissantes. De façon plus anecdotique, être refusée au déjeuner du Parlement pour problèmes de badge et devoir passer la pause de midi dans un bistro avec l’un des autres jeunes rapporteurs est aussi un souvenir mémorable.

Juliette : J’ai beaucoup apprécié l’ambiance internationale du repas au Parlement européen auquel nous avons été invités en tant que rapporteur et qui réunissait l’ensemble des intervenants des différents laboratoires. J’ai aussi été impressionnée par la prestation de l’« Ensemble Shavnabada » qui venait de Géorgie et qui s’est produit au sein de l’Hémicycle du Conseil de l’Europe lors du Forum.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly