Return to site

Forum Devenir Délégué : interviews des candidats 

Charlotte Bour : 20 ans, étudiante en licence 3 humanités option science politique à l'Université Paris- Nanterre

Julie Essertel : 23 ans, étudiante en préparation des concours SciencesPo, Master en gestion de projet humanitaire.

Pierre de Saint-Just : 25 ans, étudiant au Mastère Centrale-Essec Entrepreneurs.

Maxime Gilleta : 20 ans, 3ème année de licence en science politique, Université Paris II Panthéon-Assas

Laurie Lopez : 24 ans, Junior Anlyst au IARAN pour Action Contre la Faim

Comment avez-vous connu Open Diplomacy ?

Charlotte : J'ai connu Open Diplomacy via un ancien délégué, Yaelin Ham, avec qui j'étudiais au secondaire.

Julie : J'ai connu Open Diplomacy par le biais de la page Facebook de France Diplomatie. 

Pierre : J'ai connu Open Diplomacy par une publication Facebook, puis en consultant le site internet.

Maxime : Un de mes amis a partagé un évènement d’Open Diplomacy sur Facebook. Je me suis renseigné et j’ai décidé d’y adhérer en mars dernier.

Laurie : Un collègue qui connaît mon appétence pour la diplomatie et la participation citoyenne m'a transmis l'information. Il connait bien un des bénévoles d'Open Diplomacy et m'a assuré de l'événement, ce qui m'a donné envie d'en savoir davantage.

Pourquoi avez-vous choisi de participer au Forum Devenir Délégué ?

Charlotte : Par curiosité, d'abord, pour comprendre mais aussi expérimenter ces négociations dont on nous parle chaque jour sans nous montrer les coulisses. Et par intérêt pour la diplomatie également, en rapport avec mes études de sciences politique et avec mon orientation en Master. 

Julie : J'ai pensé que ce forum pourrait me donner l'occasion participer au forum de Youth20 et donc de découvrir la diplomatie de l'intérieur. De plus, il me permettrait de rencontrer des personnes dont les centres d'intérêt se rapprochent des miens.

Pierre : Depuis longtemps je souhaitais participer à des débats politiques au niveau international. Une partie de mes ambitions concerne la sphère politique et la volonté profonde de contribuer concrètement aux projets sociétaux d'aujourd'hui pour demain. J'aime beaucoup la négociation et c'était une bonne occasion de tester mes capacités, ainsi que d'espérer les améliorer sur le terrain avec les formations Open Diplomacy. 

Maxime : Outre le fait de pouvoir être sélectionné pour partir au Youth7 à Rome, je voulais surtout avoir une première expérience de négociation dans des conditions réalistes imitant celles des sommets internationaux (débats en anglais, recherche du consensus dans un temps relativement court etc...). C'est le genre d'expérience à la fois utile pour les études et le monde professionnel, mais aussi dans la vie de tous les jours (connaître le point de vue de l'autre, défendre le sien, savoir quelles sont nos marges de manœuvre et les lignes à ne pas dépasser). 

Laurie : J'ai choisi de participer au Forum Devenir Délégué pour le recrutement d'abord, et aussi pour les simulations de négociations. Les conférences et la rencontre avec d'autres jeunes sont un "plus" très appréciables.

Qu'avez-vous pensé de cette journée (conférences, comités, entretiens) ?

Charlotte : Les conférences sont intéressantes et les intervenants passionnants. Peut être que la troisième arrivait un peu tard après les efforts. Les entretiens étaient, contrairement à mes attentes, rassurants et justes.

Julie : J'ai trouvé cette journée très bien organisée bien qu'un peu longue, ces douze heures étaient très intenses ! Les conférences étaient très intéressantes, c'est un vrai point fort d'Open Diplomacy. Nous avons aussi pu déjeuner tous ensemble et apprendre à mieux nous connaître, le tout dans un très bonne ambiance.

Pierre : Le forum est un très bon challenge en ce sens, car négocier en anglais sur des thèmes dont on n'est pas spécialiste c'est difficile au début. Très vite, il est stimulant de jouer le jeu. On progresse rapidement en se lançant dans les échanges et mettant en place des stratégies de négociation. Les entretiens sont un bon moyen de vérifier sa propre motivation et de confirmer son intérêt pour ce projet du G20.

Maxime : Les conférences étaient intéressantes et variées, mêmes si celle de fin de journée directement après la fin des négociations arrive un peu comme un coup de massue ! C’est dommage. Étant membre du comité Finances, j’étais assez inquiet lors de la préparation des positions papers car ce n’est pas un domaine que je maitrise particulièrement. Mais avec un minimum de préparation et un peu de bon sens, on arrive rapidement à déterminer les grandes lignes des intérêts en jeu et de la position à défendre.

Laurie : J'ai apprécié cette journée, dense et enrichissante. Elle m'a donné encore plus envie d'être sélectionnée pour pouvoir continuer l'aventure, m'améliorer en négociation, rencontrer d'autres personnes 

Quel est, selon vous, l'événement le plus marquant de la journée ?

Charlotte : La pratique de la négociation en groupe, en débutant hésitant pour finir par se croire vraiment au G20, en défendant chacune des mesures qui nous tient à cœur et surtout en se mettant tous d'accord pour arriver à un accord général. Très intense !

Julie : Le point d'orgue de cette journée était le comité auquel j'ai participé. Ces six heures de débat acharné sont stimulantes et très intéressantes, même pour quelqu'un qui n'avait jamais pratiqué cet exercice avant.

Pierre : Ce serait la seconde partie des débats en comité; le moment où les participants sont plus à l'aise pour incarner leur pays et osent davantage négocier. J'étais passionné par le déroulement des débats et leurs issues.

Maxime : Selon moi, ce serait le début des négociations, où chaque pays tente de s’imposer face aux autres. Puis les débats deviennent plus souples, et on arrive enfin à établir une position commune.

Laurie : ​La deuxième partie de l'exercie de simulation m'a marqué car nous étions toutes et tous plus à l'aise, j'ai pris beaucoup de plaisir à échanger à ce moment là.

Qu'attendez-vous de cette expérience ?

Charlotte : J'en attends, comme tous, de participer à l'aventure et apprendre à connaître cet outil essentiel qu'est la négociation. Mais même avant cela, les horizons sont ouverts, et je compte bien continuer sur cette voie qu'Open Diplomacy m'a fait découvrir.

Julie : J'adorerais pouvoir aller au Youth20 bien sûr ! Mais au-delà de cela, le temps que j'ai passé à préparer cette journée et le Forum en lui-même m'ont tant appris que je suis ravie d'avoir candidaté, quels que soient les résultats.

Pierre : J'attends ce que j'ai trouvé, c'est-à-dire un challenge concret de simulation d'une négociation du G20 dans la peau des gouvernants. J'ai aussi confirmé mon intérêt pour la négociation et l'envie de continuer à agir à tous les niveaux possibles au sort de la société, dans une optique de long terme. J'aimerais désormais suivre les formations et pouvoir participer au G20 ou G7 des jeunes.

Maxime : Etre sélectionné, tout simplement !

Laurie : ​Il y a le recrutement bien sûr, mais cela n'est plus de mon ressort. Cependant, le Forum Devenir Délégué est une expérience tout à fait enrichissante en soi. C'est pourquoi j'ai décidé de rédiger un article de retour d'expérience que je diffuserai comme témoignage auprès des lauréats de l'Institut de l'Engagement, dont je fais partie, et qui réunit plusieurs centaines de jeunes engagés. J'espère transmettre au plus grand nombre l'envie de s'intéresser de près aux négociations du G20 et G7 et pourquoi pas, leur donner envie de tenter leur chance l'année prochaine !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly