Return to site

Interview de Thomas Friang, président de l'Institut Open Diplomacy

· Portrait

Thomas Friang a fondé l'Institut Open Diplomacy en 2010 dont il préside le Conseil d'Administration depuis sa création. Directeur général de l'institut à titre bénévole, Thomas est diplômé du Master in Management d'ESCP Europe et du Master Administration publique générale de l'ENS Ulm. Après 4 ans comme cadre à l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution, il débute cette année un doctorat sur le thème du dialogue social.

Qu'auras-tu retenu de l'année 2015-2016 ? Un événement marquant ? 

Thomas Friang : C'est une question dure ! On a fait presque 50 conférences, autant de réunions et j'ai accueilli personnellement près de 250 membres dans l'association... Parmi tous ces moments forts, j'ai un souvenir particulier de notre gala, en janvier. C'était l'occasion de fêter nos 5 ans ! Depuis le lancement du premier G20 des jeunes que j'ai eu la chance de présider en 2011 jusqu'à aujourd'hui, nous avons parcouru beaucoup de chemin et c'était l'occasion de fêter ça, avec tous les amis que nous nous sommes faits le long de cette route.

Une partie de l'équipe #opendiplo autour de Dr. Jean Jouzel, invité d'honneur du gala des 5 ans de l'association

Qu'est ce que nous prépare Open Diplomacy pour 2016-17 ?

Thomas Friang : Cette saison sera naturellement présidentielle ! Ca commence avec les élections américaines qui feront l'objet d'une DiploWeek spécifique soigneusement préparée par notre programme Amériques (voir le programme). Ca se terminera par notre Forum Open Diplomacy, le 11 mars prochain, qui sera consacré aux défis internationaux que devra affronter le prochain président français. Ces temps forts viendront s'ajouter à nos traditionnels Forums : Devenir Reporter (27 et 28 novembre 2016) et Devenir Délégué (4 et 5 février 2017).

Permettre d'apprendre la géopolitique hors de l'école et à tout âge, c'est le but d'Open Diplomacy.

Sur le site internet on peut maintenant voir les délégués locaux : Marseille-Aix, Toulouse, Bordeaux etc. Peux-tu nous en dire plus ? Qu'est ce que cela va impliquer pour Open Diplomacy ? 

Thomas Friang : Lors de notre dernière assemblée générale ordinaire, nous avons complété nos statuts par l'adoption de notre politique de décentralisation : nous poursuivons la mise en oeuvre de notre objectif historique de créer des comités locaux pour pouvoir décentraliser nos activités afin d'en faire profiter un maximum de jeunes français, notamment à l'occasion des Forums Devenir Délégué ou Devenir Reporter ! Si nos équipes locales seront autonomes pour initier leurs propres projets de conférences, nous souhaitons les mobiliser pour que le recrutement de nos jeunes négociateurs et observateurs puisse se faire sur tout le territoire français.

Interview au festival "Mulhouse c'est vous" organisé par le journal Libération, octobre 2014

En quoi chaque personne plus ou moins intéressée par les relations internationales peut trouver sa place à #opendiplo ?

Thomas Friang : Devenir membre de l'institut, c'est avoir la chance d'appartenir à un ou plusieurs programmes, nos groupes de réflexion et de travail qui permettent à chacun de concevoir un atelier de recherche collaborative - nos DiploLabs -, de préparer une conférence ou encore de rédiger un article pour notre blog (on en publie 2 par semaines en moyenne). L'association est organisée autour de cette idée : chacun doit avoir les moyens de formuler ses idées, proposer ses projets et trouver sa place dans le dispositif que le Comité exécutif gère au quotidien.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly