Return to site

Israël-Palestine, le salut d'Obama et de Kerry à l'ONU

Par Youssr Youssef, étudiante à l’ENSAE et à l'INALCO en langue et civilisation arabe

· Amériques,MENA

Le vendredi 23 décembre 2016 dans l'après-midi, après une semaine d'incertitudes, la résolution 23341, condamnant la colonisation israélienne des terres palestiniennes et appelant à son arrêt immédiat, a finalement été adoptée par le Conseil de Sécurité de l'ONU par 14 voix pour, et une abstention.

C'est la première résolution du Conseil de Sécurité dans ce sens depuis 1980. Depuis cette date, les États-Unis avaient jusqu'ici adopté une politique systématique de veto sur le sujet des colonies israéliennes, et sur de nombreuses résolutions qui se montraient critiques envers la politique de leur traditionnel allié israélien2.

L'absence de veto de la part des États-Unis sur cette résolution 2334 marque donc un revirement notable de la politique américaine… à peine un mois avant la fin du second mandat de Barack Obama. Car une fois son premier mandat passé et sa campagne de soutien à la candidature de Hillary Clinton achevée, débarrassé des échéances électorales, le président américain était attendu au tournant.

Comment comprendre cette dernière position américaine à l'ONU de la présidence démocrate ; est-ce un désaveu de la traditionnelle ligne américaine ou plutôt un aveu final d'impuissance pour les États-Unis ?

1 « Israel’s Settlements Have No Legal Validity, Constitute Flagrant Violation of International Law, Security Council Reaffirms », ONU, 23 décembre 2016, consulté le 24 décembre 2016 [en ligne], URL : https://www.un.org/press/en/2016/sc12657.doc.htm.

2 « The Security Council Veto », Security Council Report, 19 octobre 2015, consulté le 24 décembre 2016 [en ligne], URL : http://www.securitycouncilreport.org/un-security-council-working-methods/atf/cf/%7B65BFCF9B-6D27-4E9C-8CD3-CF6E4FF96FF9%7D/working%20methods_the%20veto.pdf.

Légende de la photo en bandeau : le Conseil de sécurité des Nations unies, le 29 décembre 2016 (c) Hatem Amri.

Les opinions et interprétations exprimées dans les publications engagent la seule responsabilité de leurs auteurs, dans le respect de l'article 3 des statuts de l'Institut Open Diplomacy et de sa charte des valeurs.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly