Return to site

L’agriculture, grande oubliée de la COP22

par Bastien Borie, reporter de l'Institut Open Diplomacy à la COP22 de Marrakech du 7 au 18 novembre 2016 en partenariat avec La Croix

· Environnement,Social-développement

La conférence sur le climat se termine ce vendredi 18 novembre à Marrakech. Le Maroc et de nombreux pays d’Afrique du Nord déplorent l’absence d’actions internationales concernant l’agriculture. Ce secteur, important économiquement pour la région, est fortement soumis aux changements climatiques.

Une conférence donnant la part belle à une agriculture en crise, tel était l’espoir suscité par le discours du Ministre marocain des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, lors de la cérémonie d’ouverture de la COP22 le 7 décembre. Au dernier jour de la conférence, le retour à la réalité diplomatique est sévère pour les producteurs de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), soutenus par quelques initiatives non coordonnées...

Retrouvez la suite de cet article sur :

Légende de la photo en bandeau : l’Oliveraie de Marrakech est un symbole d’agriculture méditerranéenne. Mais à la COP22, trop de discussions ont porté sur l’agriculture estiment les pays du Maghreb.

Les opinions et interprétations exprimées dans les publications engagent la seule responsabilité de leurs auteurs, dans le respect de l'article 3 des statuts de l'Institut Open Diplomacy et de sa charte des valeurs.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly