Return to site

Le portrait du mois : 3 questions à Lélia Rousselet

· Portrait

Les 10 et 11 février, Open Diplomacy et les associations étudiantes spécialisées sur le monde arabe de Sciences Po (SPMA), de la Sorbonne (PSMA) et d’Assas (AMA) se sont associés avec Nour Films pour une projection-débat exceptionnelle pour la première du film « HOMELAND : Irak année zéro » du cinéaste irakien Abbas Fahdel. Lélia, directrice du programme Géopolitique de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient, était en charge de ce projet. Elle répond à nos questions.

Peux-tu nous expliquer ce projet de partenariat pour le documentaire ?
Le programme Afrique du Nord Moyen-Orient a été directement contacté par la société de distribution Nour Films le mois dernier, pour nous présenter le film "Homeland : Irak Année Zéro" du réalisateur Abbas Fahdel et discuter des possibilités de coopération. L'histoire du film et de son réalisateur et quelques extraits ont suffi à nous convaincre ! Nous avons donc organisé une projection-débat sur deux jours (car le film est en deux parties), au cinéma des Sept Parnassiens, un des dernières cinéma parisiens consacrés au films d'auteurs. Le film a été suivi d'une discussion avec le réalisateur et Loulouwa Al-Rachid, chercheure au CERI Sciences Po, spécialiste de l'Irak. Un petit jeu-concours a également été mis en place pour créer du mouvement autour de l'événement et permettre à 3 adhérents Open Diplomacy d'avoir une place gratuite. Une belle réussite, la salle était comble ! Le cinéma a même dû ouvrir une deuxième salle pour la projection de la deuxième partie. Ce projet a été très important pour nous puisqu'il nous a permis non seulement de promouvoir un film important, éprouvant même, sur la situation en Irak avant et après l'intervention américaine de 2003, mais aussi de travailler sur un format de réflexion inédit et de lier culture, cinéma, diplomatie et histoires humaines.

Quels sont les futurs projets de ton programme ?
De belles surprises ! Je ne vais pas tout vous dévoiler, mais je peux vous dire que ça va pulser parce qu'il y a des gens incroyables dans l'équipe du programme et que ça fourmille d'idées. Le moment phare de notre année sera évidemment la Diploweek de mai (du 9 au 13 mai) consacrée à la région "Middle-East and North Africa" (MENA, pour les intimes) et aux bouleversements des rapports entre souverainetés et frontières. Save the date! Egalement dans les tiroirs : un petit-déjeuner avec un ambassadeur, une session "Carnets de Voyage" sur l'Iran, un beau projet cartographique avec Orient XXI, et un afterwork qui promet de vous mettre dans l'ambiance de la région...

Comment as-tu connu Open Diplomacy et pourquoi as-tu voulu t'y impliquer ?
J'ai connu Open Diplomacy il y a deux ans. J'étais encore étudiante à Sciences Po, et des amis m'en avaient parlé. J'ai suivi de près les activités, en m'engageant ponctuellement dans des projets qui me tenaient à cœur, mais je me suis vite rendue compte qu'Open Diplomacy offrait des opportunités de dingue. Pour l'anecdote, je me suis retrouvée au Forum de l'OCDE, à partager un déjeuner de sushis avec Clara Gaymard qui m'a raconté comment faire pour être PDG (de General Electric France), fondatrice du Women's Forum, et maman de 9 enfants ! C'est ce jour-là que j'ai décidé de m'impliquer, et de contribuer du mieux possible à tous ces beaux projets. Merci Clara et merci Open Diplomacy !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly