Return to site

Les océans : l’infini des possibles

par Iris Delahaye, administratrice et directrice générale adjointe de l’Institut Open Diplomacy

· Environnement

Le très beau film de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud Océans (2009) s’ouvre sur la visite d’un musée avec un enfant qui demande à son grand-père, joué par Jacques Perrin : « L’océan, c’est quoi l’océan ? ». Le film, contemplatif, déploie une succession de magnifiques images des animaux qui peuplent sa surface, ses profondeurs et ses cieux. Ces trois dimensions, que par ailleurs la Marine nationale française utilise pour analyser géographiquement l’espace maritime, fonctionnent en harmonie et offrent, ensemble et séparément, une infinité de sujets d’étude et de possibilités de réflexion – transports, énergie, nourriture, biodiversité, tourisme, etc. Les marins le savent : l’océan est un autre monde, dans toute sa complexité, avec ses abysses et ses montagnes, ses animaux petits et grands, ses plantes, son écosystème, ses courants, ses vents, ses réactions météorologiques et même sa propre notion du temps – long, rythmé par les saisons et les cyclones. Alors comment parler des océans sans être incroyablement limité ?

Cet article a initialement été publié sous une forme courte, à l'occasion de la Journée mondiale des océans le 8 juin 2016, sur le site du Huffington Post : http://www.huffingtonpost.fr/iris-delahaye/ce-que-doit-nous-rappeler-la-journee-mondiale-des-oceans_b_10354690.html.

Les opinions et interprétations exprimées dans les publications engagent la seule responsabilité de leurs auteurs, dans le respect de l'article 3 des statuts de l'Institut Open Diplomacy et de sa charte des valeurs.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly